Particularités de la grotte

Une nature préservée

Križna jama est la seule grotte ouverte au public en Slovénie qui soit restée préservée car il n’y a ni éclairage électrique ni chemin bétonné. On prête aux visiteurs des bottes en caoutchouc et une lampe électrique. Du fait de la grande fragilité des barrières de concrétions calcaires délimitant les lacs (les concrétions calcaires grandissent très lentement jusqu’à 0,1 mm par an), le tourisme de masse y est proscrit. La visite de la partie de la grotte où l’eau circule est limitée à 4 personnes par jour.

Le souci principal d’une telle limitation est de permettre la régénération naturelle des concrétions calcaires et de préserver un milieu unique. Cette exceptionnelle préservation est due au travail de quelques membres de l’Association pour la sauvegarde de Križna jama. Ayant consacré beaucoup de leurs loisirs à sa gestion, ils ont su transmettre aux jeunes générations leurs riches expériences.

Prehod preko luže v III. jezeru
Passage through the puddles in third lake.
Pregrada pred Beneškim pristanom
Barrier before Beneški pristan (Venetian harbor)

Les lacs souterrains

La grotte est mondialement connue grâce à ses lacs souterrains.

Le dépôt du carbonate de l’eau étant beaucoup plus important dans les sections de rapides que dans les sections d’écoulement lent, il s’est formé à l’endroit des rapides des barrières de concrétions calcaires séparant une suite de lacs dont la profondeur peut atteindre 7 mètres.

Križna jama possède un ensemble de 22 lacs que l’on peut visiter en bateau en passant par le Tunnel

Bariolé, si on y ajoute les lacs plus petits du Tunnel Boueux, c’est un ensemble de 45 lacs.

Visite en bateau

Toute visite comprend un trajet en bateau. La visite d’une heure permet de découvrir un lac. La visite de 3,5/4 heures permet de traverser 13 lacs.

La visite la plus longue possible permet de découvrir 20 lacs. Lors des visites de plus d’une heure, le guide se charge de transporter le bateau d’un lac à l’autre.

V 13. jezeru
In 13th lake
Jamski potok v Križni jami
Cave stream in Križna cave

Une grotte active

Križna jama est une grotte active reliée à un réseau hydrogéologique comprenant des lacs séparés par des barrières de concrétions calcaires. Les infiltrations d’eau creusent diverses cavités sur les parois et sculptent des spéléothèmes. A Križna jama, l’eau courante sort des éboulis rocheux de la partie orientale. Un niveau d’eau bas ou moyen correspond à la circulation habituelle des eaux infiltrées, un niveau d’eau plus élevé signifie un apport d’eau supplémentaire provenant du plateau de Bloška (perte de Farovščica).

L’eau s’écoulant dans Križna jama disparaît plusieurs fois dans un siphon puis réapparaît et quitte définitivement la grotte aux gouffres de Kittel. Elle resurgit dans Križna jama 2 pour y disparaître à nouveau dans sa partie occidentale et enfin alimenter la source Šteberščica au polje de Cerknica.

Diversité des espèces animales

Malgré sa pauvreté en éléments nutritifs, l’eau de Križna jama fait vivre une intéressante et variée faune souterraine. Jusqu’en l’an 2000, on y avait dénombré 45 espèces animales cavernicoles, ce qui la range à la 4° place dans le monde du point de vue de la richesse de la faune cavernicole. On y trouve des animaux vivant dans l’eau, dans l’air ou amphibies : des crustacés anophtalmiques (Niphargus stygius, Niphargus orcinus), des crustacés isopodes (Monolistra racovitzai, Titanethes albus), six espèces de petits escargots dont 3 sont endémiques, une araignée cavernicole (Stalita taenaria), un coléoptère cavernicole (Leptodiras hochenwartii), un oligochète limicole (Pelodrilus bureschi).

Il y a dans la grotte également des hôtes occasionnels, surtout des chauves-souris du genre Petit rhinolophe (Križna jama 1 et 2 forment le deuxième plus grand lieu d’hivernage de chauves-souris en Slovénie). Deux espèces animales cavernicoles doivent leur nom à la grotte, un coléoptère et une crevette.

Atylus swammerdami
Atylus swammerdami
Lobanja rjavega in jamskega medveda
Skull of a brown and cave bear

L’habitat de l’ours des cavernes

On peut voir des ossements (fragments de crâne) d’ours des cavernes lors de chaque visite de la grotte. Si vous désirez en voir davantage, vous pouvez visiter le tunnel de l’ours.

Des ossements d’ours des cavernes (Ursus spelaeus) ont été découverts pour la première fois en 1847 par Alexander Skofiz, lequel en a fait le rapport à Henrik Freyer, conservateur du musée de Ljubljana. Cependant, les fouilles n’ont commencé qu’en 1878 sous l’autorité de Ferdinand von Hochstetter. En quatre jours plus de 2000 ossements ont été découverts, ce qui constitue une des collections les plus riches trouvées dans cette partie de l’Europe. A partir de ces ossements il a pu reconstituer deux squelettes complets qui ont été envoyés au Musée des Sciences naturelles de Vienne.

On est frappé non seulement par le nombre considérable d’ossements mais aussi par leur taille, le crâne le plus grand mesure 56 cm de long. Quant à leur datation les avis sont très partagés, les âges attribués variant entre 45.000 et 146.000 ans. En raison de la grande quantité d’ossements accumulés, il est probable que cette grotte ait été habitée par les ours durant plusieurs dizaines de milliers d’années. On peut encore apercevoir de nombreuses traces de griffures sur les parois rocheuses.

Les vestiges archéologiques

La grotte a été visitée dès l’Age des métaux. Les archéologues ont trouvé des quantités considérables de céramiques anciennes, les plus vieilles datant d’il y a 5000 ans environ (à l’époque de l’âge du cuivre, vers 2800 ans av. JC). Les hommes ne vivaient pas dans la grotte, elle ne leur servait que de refuge occasionnel.

Les débuts du tourisme dans la région datent des premières explorations de la grotte. Les plus anciens graffitis découverts datent de 1557 ; mettre sa signature, c’était la preuve d’avoir visité la grotte. Dans les siècles suivants, les habitants des environs ont visité la grotte de temps en temps, mais pas très souvent. En général, les gens s’arrêtaient peu après l’entrée, la plupart ne s’aventuraient pas jusqu’au premier lac. Avec la découverte des ossements d’ours des cavernes, le nombre de visiteurs a augmenté et beaucoup d’ossements ainsi que des fragments de spéléothèmes (concrétions calcaires) ont été dérobés.

Košček 5000 let stare keramike
A piece of 5000 year old pottery